Les morilles se distinguent par leur chapeau alvéolé. Ce dernier ressemble un peu à une éponge car il est fait en apparence de trous juxtaposés.

Les morilles se distinguent facilement à leur tête blonde mais parfois tirant sur le brun. Le pied est large, mais toujours creux ainsi que la tête. Cette espèce est très capricieuse dans son habitat. On la trouve souvent sous les pommiers, sous les frênes, sous les ormes, mais aussi sur les terres remuées, dans les jardins, dans les plantations d'artichauts, dans les massifs de pivoines, et aussi en temps de guerre dans les tranchées.

Les morilles aiment les terrains légers et preux, et aussi les débris organiques contentant de l'amidon ou des sucres.

Ces champignons sont très réputés dans la cuisine française, et ont une valeur gastronomique de premier ordre (ce qui explique le prix élevé). Les morilles sont bien plus parfumées une fois sèches que fraîches.

Mais attention, elle sont toxiques si vous les mangez crues. Il faut d'abord les faire cuire.